Le déconfinement : Acte 1

Depuis le 3 Mai, la première phase du déconfinement est amorcée. Attention, cela ne signifie en aucun cas que la crise sanitaire est terminée ! Le virus circule toujours, certes à des degrés moindres, mais il convient de garder la plus grande prudence.

Ce déconfinement va se réaliser en 4 étapes

Les principales dispositions en vigueur depuis le 3 Mai

Des précisions sur ce qui est possible actuellement et sur ce qui ne l’est pas

  • Les locations des salles municipales et l’organisation de cérémonies familiales restent interdites. Pas de changement pour les lieux de culte.
  • La célébration des mariages est possible en mairie, avec strict respect des distanciations (une rangée de sièges sur 2 reste libre, 2 emplacements séparent 2 sièges occupés)
  • Sur la voie publique, rassemblement, réunion ou activités restent limitées à 6 personnes. Le port du masque y reste obligatoire, dans notre département.
  • L’organisation de vide-greniers, foires.. est interdite.
  • Les activités extrascolaires pour les mineurs sur le domaine public ou dans les ERP de plein air sont possibles, y compris pour les sports collectifs, mais dans la limite de groupe de 6 personnes et dans le respect des protocoles sanitaires des fédérations sportives.
    Les activités en salle municipale ou en gymnase sont interdites.
  • Pas de changement pour les commerces et marchés.

L’attestation de déplacement demeure nécessaire sur la période du couvre-feu, à partir de 19hoo.

De nouvelles dispositions prendront donc effet au mercredi 19 mai prochain et seront conditionnées à l’évolution de l’épidémie.

Allô Vill’Âge : Les parcours du bien vieillir proposés aux Foucarmontais

Le Pôle Prévention de l’ADMR de Seine-Maritime avait programmé, en collaboration avec la Commune de FOUCARMONT, des ateliers VILL’ÂGE pour les personnes de 60 ans et plus.

Crise sanitaire oblige, l’ADMR a dû adapter ses actions et a dû renouveler ses propositions pour prévenir la perte d’autonomie et lutter contre l’isolement, quoi qu’il arrive.

Aussi, le Pôle Prévention déploie-t-il, en 2021, une offre gratuite d’ateliers de prévention à distance :

Allô Vill’Âge – Les parcours du bien vieillir sont des conférences téléphoniques, en groupe et sur inscription, c’est un service gratuit.

Le parcours se compose de 4 thématiques (un rendez-vous d’1h30) : la mémoire, le sommeil, l’équilibre alimentaire et les 5 sens. Un parcours cible une commune pour rester dans un service de proximité : ainsi les intervenants sont, au maximum, des professionnels du secteur (diététicienne, neuro psychologue,….).

Inscriptions : suivant quelles modalités

Les personnes de 60 ans et plus sont informées via les communications de l’ADMR et par la commune, puis s’inscrivent auprès du Pôle Prévention de l’ADMR pour suivre le parcours (inscription au parcours ou à un atelier d’1h30).

Avec quel matériel et comment

Le seul équipement requis est un téléphone, sur lequel les participants sont automatiquement appelés à l’heure des séances. Ainsi, il n’y a pas de frais de communication pour eux, ni risque d’oubli. La pédagogie de toutes les séances a été revue et adaptée à ce mode d’animation.

Les personnes équipées d’un ordinateur ou d’une tablette ont la possibilité, si elles le souhaitent, de participer via cet équipement. Dans ce cas, elles reçoivent un lien sur lequel elles cliquent à l’heure de la séance, pour se connecter. Aucun logiciel spécifique ou application n’est à installer. Si ces personnes rencontrent une difficulté de connexion, la plateforme le détecte et les appelle automatiquement sur leur téléphone, afin de participer de manière classique.

Le fait du jour

Merci à nos médecins, à nos infirmières libérales pour leur action au quotidien contre la pandémie. 😷

Merci aux bénévoles qui les accompagnent et à la Communauté de Communes Aumale-Blangy pour son aide précieuse. Plus de 110 personnes vaccinées en ce samedi matin à Foucarmont jusqu’à une heure avancée, grâce à eux ! 💉

Nous ne l’oublierons pas.

A la cantine scolaire : rénovation du matériel et du mobilier

Au 1er plan, la salle polyvalente René Beuvin qui abrite également la cantine scolaire. Au second plan, la Maison de Santé Communautaire (©foucarmont.com)

La cantine actuelle avait été créée en 2006 par Jean Moreau

Une première cantine scolaire avait été créé dans les années 90 dans un des bâtiments provisoires de l’ancienne annexe du collège de Blangy sur Bresle, alors située derrière l’école élémentaire et qui s’ouvrait sur la rue Charles Desjonquères.

A noter que les écoles de Foucarmont, Villers sous Foucarmont, Fallencourt s’étaient associées en Regroupement Pédagogique Intercommunal dès 1984, rejointes plus tard par Saint Riquier en Rivière et tout récemment par Dancourt..

En 2002, Jean Moreau, alors Maire de Foucarmont et son conseil Municipal décidèrent de racheter le local de l’entreprise de confection PATUEL, situé dans la même rue. En 2006, alors que le besoin de créer une salle polyvalente plus spacieuse que la salle des fêtes de la Place des Cateliers émergeait, la commune décide de diviser l’atelier afin d’y créer la salle René Beuvin ainsi qu’un local destiné à la cantine scolaire.

L’autre partie du local continua d’accueillir, pour un temps, l’entreprise Patuel, remplacée, pour la même activité, par « Cré’actif » qui disparaîtra totalement en 2014. Ces locaux abritent aujourd’hui la Maison de Santé Communautaire depuis Janvier 2020.

Une partie du matériel de la cantine remplacée dans le local principal (©foucarmont.com)

Un renouvellement du matériel devenu nécessaire

Le Conseil Municipal a donc décidé de renouveler une grande partie du matériel et du mobilier d’origine se trouvant dans le local : mise en place d’une hotte aux normes car l’ancienne était en bois, de la plonge, des meubles de rangement servant également de desserte, les précédents étant en aggloméré mélaminé, d’origine également, ainsi que l’acquisition d’une armoire réfrigérée, le tout en inox. Il en aura coûté au total près de 10 000 € TTC.

Une nouvelle armoire réfrigérée acquise pour une capacité de stockage plus importante
(©foucarmont.com)

Le printemps est là

Ciel limpide, douceur extrême avec plus de 20°, prunus et forsythias en fleurs, arbres bourgeonnant, les oiseaux s’affairant à la construction de leur nid : oui, le printemps est bien là.

Cette photo, prise plein sud, du quartier des des Coteaux du soleil, dévoile un superbe panorama sur les bâtiments de l’établissement « Les quatre Saisons » au premier plan, sur le village de Villers sous Foucarmont puis sur la forêt d’Eu, toute proche en arrière plan.

Une renaissance de la nature qui ne manquera de doper le moral de tous, en ces temps si difficiles et après un automne et un hiver si sombres et si humides.

Mais attention ! N’oublions pas que le mois d’avril est un mois de contrastes, il se pourrait que l’on oublie vite cette douceur printanière avec l’arrivée, dans les prochains jours d’une météo beaucoup mois bienveillante. Comme le dit le dicton bien connu : « En Avril, ne te découvre pas d’un fil. »

Un Atlas de la biodiversité va concerner Foucarmont en 2021

Crédit © Syndicat Mixte du Bassin Versant de l’Yères et de la Côte

Cette démarche, initiée par le Syndicat Mixte de Bassin Versant de l’Yères et de la Côte, a pour but de faire connaître et de mettre en valeur la biodiversité au sein des communes, au moyen d’animations et de collecte de données faunistiques et floristiques.

Les communes de Fallencourt, Foucarmont, Villers sous Foucarmont, Saint Léger aux Bois et Réalcamp ont été choisies pour ce nouveau projet en 2021, de par leur engagement dans la démarche de réduction des produits phytosanitaires. Deux volets sont à l’étude : scientifique et participatif.

Le volet scientifique

Au sein de ce territoire, on retrouve des coteaux calcaires, peu connus en termes de biodiversité, pour les élus comme pour les habitants. Les coteaux calcaires sont des milieux particuliers, caractérisés par un relief plus ou moins important et un sol composé principalement de craie. Les propriétés d’infiltration de la craie font que le sol est en général assez pauvre et sec. Si à cela est associée une exposition au Sud, il y a création de conditions écologiques particulières permettant l’installation et le développent d’espèces végétales et animales adaptées, pouvant être rares, voire menacées.

L’objectif est donc d’inventorier ces milieux en réalisant l’occupation du sol sur la zone d’étude globale, de prioriser ces milieux et de proposer des mesures de gestion en faveur de la biodiversité.

Cet inventaire sera tourné vers les papillons de jour, la flore, les chauves-souris…et autres petites bêtes.

Le volet participatif

Les communes, délimitées par leurs limites administratives, font l’objet d’une étude participative. Le but étant de sensibiliser les habitants à la biodiversité au travers diverses animations telles que des randonnées botaniques, des chasses aux papillons, une nuit de la grenouille, une nuit de la chouette et une nuit de la chauve-souris. Par ailleurs, un inventaire participatif sera mené, sous la forme d’un « WANTED ». Le but était d’inventorier certaines espèces au sein des communes, de les photographier et d’envoyer leurs localisations précises. Vous pourrez envoyer vos observation sous forme de photographie(s) par mail avec leur localisation (biodiversité.yeres@orange.fr)

De plus une démarche pédagogique en association avec les écoles est envisagée afin de sensibiliser les enfants à leur environnement proche.

Vous pouvez aussi rejoindre la page Facebook dédiée à l’Atlas (Atlas de Biodiversité Communale de la Vallée de l’Yères) pour en connaître les informations.

A la fin du mois d’Août, une restitution se déroulera au lavoir de Foucarmont : présentation à la population sous forme d’une exposition qui se prolongera en la salle René Beuvin. (En fonction des conditions sanitaires)

Dernière minute liée à l’évolution de la pandémie

La photo de la semaine

Un an ! Il y a un an, nous découvrions avec stupeur et inquiétude le Covid-19, sans trop savoir vers où cette crise inédite nous embarquait.

Loin d’être rassurés aujourd’hui sur son issue, cette photo de la Rue Douce à l’heure du couvre-feu exprime la satisfaction : celle de voir les mesures gouvernementales strictement observées par la population, dans un souci de respect, de combat collectif contre ce virus, avec une parfaite compréhension de la situation difficile dans laquelle nous nous trouvons.

Mais cette vue d’une rue vide de toute vie exprime également une certaine angoisse, face à un avenir sans cesse remis en question, sans savoir si et quand nous allons apercevoir le bout de ce tunnel sans fin.

Selon les dernières informations le seuil d’alerte maximale est maintenant dépassé en Seine-Maritime, avec un taux d’incidence de 269 cas pour 100 000 habitants (le seuil est fixé à 250), mesuré le 16 mars dernier, il y a 2 jours.

Le Conseil Municipal décide une mise à jour de la SIL (Signalétique d’Intérêt Local)

Cette nouvelle signalétique avait été mise en place fin 2017 (©foucarmont.com)

2017 : Une rénovation totale de la signalétique avait été alors été initiée

Une nouvelle signalétique d’intérêt local avait été mise en place par la Municipalité en 2017. Celle-ci a pour but de flécher les commerces, les entreprises, les installations et bâtiments communaux (stade, écoles, salles, cimetière  etc), les ervices afin de les localiser plus facilement.

La signalétique en place précédemment, devenue obsolète, ne correspondait plus aux attentes.

Elément d’attractivité et témoin de l’activité économique de la commune

Une signalétique bien pensée est également un élément qui concourt à l’attractivité d’une commune ; de plus, elle en traduit le dynamisme économique.  C’est pourquoi, quatre années s’étant écoulées depuis sa mise en place, il convenait de procéder à sa mise à jour, suite à l’arrivée de nouvelles entreprises ou autres modifications.

Le Conseil Municipal a donc décidé de matérialiser les modifications intervenues à savoir le changement de nom de l’entreprise Alliance Elaborés qui a pris pour nom Gelaé, l’arrivée de l’entreprise Berthe Frères, couverture et Bardage Route Nationale, de l’entreprise Jérôme Fossé, Couverture, Rue Douce ainsi que l’entreprise C.& F. Denis, Menuiserie, qui va s’installer prochainement Rue Desjonquères.

Pour ce qui concerne les commerces, un fléchage global avait été privilégié par le Conseil Municipal, en raison de la compacité du Bourg, pour ne pas trop « alourdir » la signalétique et lui garder une lisibilité acceptable.

Ces modifications se matérialiseront dans les semaines à venir, à n’en pas douter, à la plus grande satisfaction des usagers, transporteurs, livreurs et commerciaux. 

L’image de la semaine

L’hélicoptère du SAMU a dû se poser sur le parking du Centre de Secours, ce lundi 8 mars

Cette photo est malheureusement liée au décès d’une personne sur le territoire de la commune de Foucarmont, lundi 8 mars.

Un homme de 47 ans, habitant d’une commune voisine, a en effet été victime d’un arrêt cardiaque.

Le SAMU arrivé rapidement par la voie des airs, avec en appui, les Sapeurs Pompiers de Foucarmont ont tout tenté pour le réanimer, en vain.

Covid-19 : Une campagne de dépistage à Blangy sur Bresle ce week-end.

Le virus de la Covid-19 circule de façon intense sur notre Communauté de Communes.

Ces derniers jours, le taux d’incidence constaté s’élevait à 240 pour 100 000 habitants ; ce qui est élevé.

Aussi, une campagne de dépistage sera organisée en la salle des fêtes de Blangy sur Bresle, rue Notre-Dame, ces samedi 20 et dimanche 21 Février 2021.

Des tests PCR seront proposés par la Protection Civile sur ces 2 jours, de 10h à 17h , sans rendez-vous, ni ordonnance. Il vous suffit de vous rendre sur les lieux munis de votre carte d’identité et de votre carte vitale ; ce sera gratuit pour vous qui êtes habitants de la Communauté de Communes Aumale-Blangy sur Bresle.

Plus que jamais il convient d’être très prudent, de respecter les gestes barrières, de porter un masque bien positionné sur le visage et de le changer régulièrement.

Prenez bien soin de vous… et des autres.

ENEDIS annonce des coupures d’électricité pour travaux

Dans le cadre de l’amélioration de la distribution électrique et afin de répondre aux besoins de sa clientèle, ENEDIS va réaliser des travaux qui vont entraîner des coupures d’électricité.

Ces travaux se dérouleront le VENDREDI 19 FÉVRIER 2021 de 9h00 à 12h00.

Les quartiers et lieux-dits concernés seront les suivants :

  • 1 au 7 rue des Halles,
  • 2 rue Désanglois,
  • 37 au 45, 49, 28 au 30, 36 au 46 et 34Ter Route Nationale,
  • 2 rue Douce,
  • 7 Ruelle des Cateliers,
  • 10 au 12 Place des Cateliers,
  • 15 rue de Neufchâtel
  • et enfin, 6 rue du Fond du Buc.

Rappel : Pour que ces travaux soient réalisés en toute sécurité pour le personnel d’Enedis et ses prestataires, il vous est rappelé que si vous utilisez un moyen de réalimentation (groupe électrogène par exemple) il est obligatoire d’ouvrir votre disjoncteur général ENEDIS (le positionner sur O).

Foucarmont va se doter d’un Schéma Communal D.E.C.I

Le Conseil Municipal a décidé de se doter d’un Schéma Communal D.E.C.I (Défense Extérieure Contre l’Incendie) pour l’ensemble de son territoire.

Ce document, établi par un bureau d’études, en l’occurrence V3D Concept de Dieppe, va constituer en une application à l’échelle de la commune, du Règlement Départemental de Défense Extérieure contre l’Incendie.

A noter que cette étude n’est pas une obligation et que la commune n’est pas tenue par un délai pour sa réalisation.

Diagnostic et prévision des équipements complémentaires à mettre en place

Dans un premier temps, le schéma est réalisé sur la base d’une analyse des risques d’incendie des bâtis existants : autant les maisons individuelles que les habitats collectifs, entreprises, bâtiments publics…etc. ; il permettra au Conseil Municipal de juger des manques éventuels par rapport aux préconisations du R.D.E.C.I (Règlement Départemental de la Défense Extérieure Contre l’Incendie). Le document devra prendre en compte les projets futurs éventuellement connus : d’urbanisation ou économiques.

Au-delà du diagnostic, il s’agira en deuxième lieu de prévoir les équipements de complément ou de renforcement de la défense extérieure contre l’incendie à mettre en place. Cela peut aller de l’implantation de nouvelles bornes à incendie, mais lorsque cela n’est pas possible pour des raisons techniques ou d’éloignement dans les hameaux, par la mise place de réserves – sous forme de poche souple ou de citerne enterrée – ou encore, par l’aménagement de points d’aspiration dans la rivière.

Le S.D.I.S « Service Départemental d’Incendie et de Secours » devra émettre un avis sur le schéma ainsi établi.

Une planification des travaux nécessaires

Les travaux à réaliser seront planifiés en fonction de leur coût et de leur priorité. L’ensemble peut constituer un coût très important, c’est pourquoi il est important de les programmer sur une échelle de temps qui restera à déterminer. 

Le schéma validé, la commune pourra ainsi, suivant la programmation retenue, se mettre progressivement en conformité avec la réglementation.

Il en coûtera 3.900 € Hors Taxes. Enfin, les frais d’études comme les travaux peuvent faire l’objet de subventions.