Etablissement Bono : deux salariés honorés

Les Etablissements BONO (contraction de BOissons et NOrmandie) à Foucarmont, sont spécialisés dans la distribution de boissons. Cette société fournit 1 500 débits de boissons environ (bars, restaurants…etc.). Elle dispose de deux sites : l’un basé à Oissel et l’autre dans notre commune.

Deux des 30 salariés du site Foucarmontais, Pascal Tasserie et Denis Fossier, étaient mis à l’honneur le 10 février dernier, en début d’après-midi, en présence de Claude Bréhat, Directeur, du Maire de la commune Dominique Vallée et de leurs collègues.

Claude Bréhat, les deux récipiendaires et le maire Dominique Vallée

Claude Bréhat, Pascal Tasserie et Denis Fossier, Dominique Vallée (Photo Paris-Normandie)

Suivant le canal habituel, les diplômes du travail sont reçus en mairie, à charge pour le Maire de les transmettre aux récipiendaires. Mais celui-ci indiqua qu’il ne lui semblait pas satisfaisant de transmettre ces précieux documents par dépôt dans les boîtes à lettres.

Aussi, en accord avec M. Bréhat, il se déplaçait ce jour afin de faire honneur à Pascal Tasserie , récompensé pour 35 ans de service (Echelon Or) et à Denis Fossier pour 40 années passées au service de l’entreprise (Echelon Grand Or) : « C’est votre parcours, votre carrière, votre quotidien depuis 35 et 40 ans, que nous voulons mettre à l’honneur aujourd’hui. Votre engagement, votre conscience professionnelle, votre fidélité, une partie de votre vie ayant été consacrée à la bonne marche de cette entreprise ».

Claude Bréhat annonça que ces diplômes seraient suivis de la remise de médailles lors du barbecue de l’entreprise qui se déroulera à Oissel avant les vacances d’été prochaines.

Un attachement particulier à cette entreprise

Boutefeu Vin savoureux

Le « Boutefeu » produit phare  des  Ets Desjonquères durant de très nombreuses années avec le calvados Norois et la Claireboise

Mais le Maire évoqua son attachement particulier à cette entreprise, à l’origine, les Ets Desjonquères, qui ont successivement pris le nom de « France Boissons », puis « Grandvilloise de Boissons » avant de devenir les Ets Bono.

En effet, ses parents y travaillèrent : son père y est entré en 1936, a participé à la reconstruction des bâtiments après la guerre et y restera une quarantaine d’années. Sa mère y travailla également, aux bureaux, dans les années 40-50.

Mais le plus étonnant, c’est que lui-même, dès 1968, durant les vacances scolaires d’été y travailla, comme job d’été, afin de se faire un peu d’argent de poche, plusieurs années de suite.

Des investissements très conséquents

Dominique Vallée félicita enfin M. Bréhat pour les investissements importants réalisés sur le site de Foucarmont : « La commune, qui est très attentive à son activité économique, a besoin d’entrepreneurs comme vous. Vous créez de la richesse en apportant des emplois à notre territoire et pour nous, élus, c’est une très grande satisfaction ! » concluera-t-il.

C’est maintenant une retraite bien méritée qui se profile pour Denis et Pascal (qui ont commencé à travailler très jeunes), ce qui ne les soucie guère, sûrs de pouvoir gérer cette nouvelle vie, au regard de leurs loisirs préférés et de leurs occupations habituelles.

►Document de 1990 : Une cérémonie en l’honneur de 36 salariés des Etablissements Desjonquères (Le Réveil de Neufchâtel)

Dont Bernadette Fossier, mère de Denis, qui a également travaillé de nombreuses années (tout comme son père, Marcel) dans cette entreprise et que l’on appelait « La dame du téléphone »

Médaillle du travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *