Monique PINOLI, Chevalier de la Légion d’Honneur

IMG_0590

Monique Pinoli – Dominique Vallée Maire – Marie Le Vern Conseillère Générale & Martine Laquièze Sous-Préfète de l’arrondissement de Dieppe

Ce vendredi 10 octobre 2014 était un jour exceptionnel : Foucarmont recevait Martine Laquièze, Sous Préfète, Marie Le Vern Conseillère Générale ; Mme la Députée, retenue à l’Assemblée Nationale, n’avait pu faire le déplacement.

Foucarmont mettait à l’honneur l’une de ses enfants au parcours exceptionnel. Nombreux étaient ses amis, les personnes qui l’avaient côtoyée dans ses activités, Maires du canton de Blangy sur Bresle, Présidents de structures intercommunales, sa famille bien sûr… à avoir répondu à l’invitation du Conseil Municipal.

Monique, comme tous ses administrés l’appellent affectueusement, est en effet une enfant de Foucarmont. Troisième de la famille, elle avait deux frères aînés. En 1934, sa maman a pris l’hôtel du Cygne qu’elle tiendra jusqu’au début des années 50. Dans cet hôtel, il y avait également un petit commerce d’alimentation, fruits et légumes. Son père, Monsieur BISSON, était menuisier.

C’est dire la lourde tâche quotidienne qui incombait à sa mère. C’est pourquoi, à 14 ans, après l’obtention du Certificat d’Etudes Primaires, elle travailla dans le commerce familial jusqu’à son mariage, en 1950.

Mariage qui sera le résultat heureux d’une rencontre avec Henri, maçon, issu d’une famille italienne émigrée en France. Le bel italien était né à Stresa, ville située sur la rive ouest du Lac Majeur, dans le Piedmont.

Domicilié dans la région parisienne, il était venu travailler à la reconstruction du bourg car Foucarmont avait été bombardé une première fois, le 7 juin 1940 et une seconde fois, le 13 février 1944, drames qu’alors enfant, elle a vécus. Henri venait souvent à l’hôtel boire un café le midi et ne resta pas longtemps indifférent à la jeune fille de 20 ans qui allait et venait dans le commerce.

Le petit commerce d’alimentation de sa maman sera transféré Rue des Halles et c’est elle qui va dorénavant le gérer de 1951 à 1955.

De l’union avec Henri, 8 enfants naîtront. Elle a donc dû abandonner rapidement cette activité pour se consacrer aux enfants.

Henri avait décidé de se mettre à son compte en 1954. La maladie viendra brutalement le frapper en 1980. Monique va alors devoir remplir le rôle d’infirmière et assumer avec un courage exemplaire les tâches quotidiennes.

Pendant 12 ans, elle porta à bout de bras l’entreprise familiale qui sera finalement reprise par son fils François. Mère au foyer, toute la comptabilité de l’entreprise, répondre au téléphone, la facturation, les devis, la mairie : elle arrivait tout naturellement à accomplir toutes ces tâches. La maladie vaincra Henri en 1993. Et ce n’est pas le seul drame qu’elle connaîtra car elle perdra plusieurs de ses enfants.

Son  action tant municipale qu’associative est tout aussi remarquable.

Elue une première fois en mars 1971, elle s’était présentée à titre individuel. C’est elle qui recueillera le plus de voix.

Elle sera Conseillère Municipale pendant douze ans, aux côtés de M. René Beuvin, Maire.

Et à chacune des  élections municipales suivantes, immanquablement, c’est elle qui recueillera le plus grand nombre de suffrages : 1977, 1983, 1989, 1995, 2001 et 2008, nous la retrouverons en haut du tableau.

Fêtes Monique PINOLI 1995 1983

Accompagnement du défilé – fêtes de 1995 et 1983

En 1983, Jean Moreau est nommé Maire et elle deviendra sa  première Adjointe pour 25 années. Avec lui, elle s’occupera essentiellement de toutes les questions sociales : CCAS,  pesée des nourrissons, attributions de logement, organisation de la fête et de la foire, repas des Aînés, les conflits de personnes à gérer, familiaux ou de voisinage.

Tout cela, sans compter son implication dans le milieu associatif : elle devient Présidente de l’Amicale des Ecoles en 1977 et le restera jusqu’en 2008, 31 ans de collaboration chaleureuse avec les Enseignants, en leur apportant notamment une précieuse aide financière pour les sorties scolaires.

Noël à l’école maternelle – 1995

Elle prendra également la présidence du Club « Notre Bon Vieux Temps » en 1993 au décès de M. Thiébert, club qui avait pu être créé en 1974 grâce à son action fédératrice. Elle n’a cessé d’agir quotidiennement pour le bien-être de ses chers Aînés : après-midi rencontre, excursions, organisation d’après-midi dansant mais surtout une attention  quotidienne aux plus fragiles d’entre eux.

Elle sera la femme orchestre de la vie sociale Foucarmontaise pendant près de 43 ans !

Mais ce n’est pas tout, elle a été également membre de l’Amicale des Pompiers et DDEN (Déléguée Départementale de l’Education Nationale).

En effet, en remplacement de Mme Gosset, alors Directrice de l’école des filles (aujourd’hui l’école maternelle) de1981 à 2007 – pendant plus de 25 ans ! – elle a agi pour l’école, pour fournir aux enfants les meilleures conditions d’accueil possibles.

Pour cela, elle a été nommée Chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques en 1991 et pour son action municipale elle a reçu, à deux reprises, la Médaille d’Honneur Régionale Départementale et Communale, échelon Argent en 1991 et échelon Vermeil en  juillet 2001.

C’est cette vie faite de dévouement, de courage, d’attention quotidienne pour ses semblables ; le tout avec de grandes qualités de cœur qui était mise à l’honneur par Madame la Sous-Préfète, Marraine de la Récipiendaire.

A l‘image de la « Fée clochette » vous avez semé le bonheur autour de vous… lui déclarera-t-elle avant de lui remettre sa médaille.

Monique Pinoli a reçu du Conseil Municipal un bouquet composé de 43 roses pour ses 43 ans de dévouement

Mme PINOLI prit la parole, non sans émotion, afin d’adresser ses remerciements à tous les acteurs de cette cérémonie, en soulignant, avec la modestie qui la caractérise « ce que j’ai fait me paraissait normal et j’aimais ça… »   Dominique Vallée, Maire, lui remettra, au nom du Conseil Municipal, un bouquet composé de …43 roses, ce qui correspond au nombre d’années passées au service de Foucarmont.

Ludovic Julien Maire de St Riquier en Rivière, Jean-Pierre Delobel Maire de Fallencourt, Delphine Covin Maire de Rétonval et Dominique Vallée entourent Monique Pinoli

« Foucarmont est fier d’avoir eu à sa tête pendant tant d’années une personnalité de votre envergure et pour cela, nous vous disons tous ici réunis, Merci,  tout simplement » lui déclarera-t-il en conclusion, avant d’inviter l’assistance à lever le verre de l’amitié en son honneur et en lui souhaitant une excellente santé…

De nombreux ex-collègues Maires étaient présents

Les amis étaient venus nombreux féliciter "Monique"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.