Météo : l’hiver arrive

L’hiver est bien là, du moins si l’on s’en réfère au calendrier. Bien que commencé depuis un mois, il faut reconnaître qu’il n’a pas été très sévère avec nous depuis son arrivée. Les fêtes se sont déroulées dans la douceur et les températures négatives n’ont été enregistrées que très ponctuellement et sans intensité particulière.

Mais depuis quelques jours, Météo France nous annonce son arrivée. Nous aurions dû déjà ce weekend, voir apparaître la neige sur Foucarmont. Tout au plus, quelques flocons ont voltigé dans l’après-midi de ce samedi 19 janvier.

De la neige est à nouveau annoncée pour ce milieu de semaine, mardi 22 et mercredi 23 janvier, avec des températures négatives au lever du soleil.
Quelle sera l’intensité de cet épisode hivernal ? Nous ne pouvons y répondre, bien entendu.

Notre mémoire météo est faible et cela se comprend. Nous n’avons pas eu d’épisodes neigeux important sur notre région depuis 6 ans bientôt. En effet, la dernière vague de froid  digne de ce nom, accompagnée de chutes de neige importantes, date du 12 mars 2013. Des nuages chargés de neige poussés par un blizzard puissant venu du Nord-Est avaient  recouvert la campagne d’une épaisse couche et encombré les routes de façon impressionnante, en raison de la formation de congères. En témoignent ces photos prises le 12 mars et les jours suivants que vous trouverez ci-dessous.

La tradition paysanne est riche d’observations attachées à certaines dates du calendrier et traduites en dictons. Ainsi le 20 janvier, à la Saint-Sébastien, « L’hiver reprend où se casse les dents », le 22 janvier « A la Saint-Vincent, l’hiver monte ou descend » ou encore « A la Saint-Vincent tout dégel ou tout se fend » ; le 23 janvier « S’il gèle à la Saint-Raymond l’hiver est encore plus long ».

Dans les 2 semaines à venir nous aurons plutôt une fraîcheur marquée, voire du froid, le matin pouvant persister en journée, sans très fort gel annoncé. Rappelons tout de même que l’hiver est loin d’être terminé et que celui-ci peut se montrer rigoureux durant le mois de février et même en mars.

Mais les prévisions restent ce qu’elles sont : nous attendons patiemment de voir si elles se vérifieront durant les deux semaines à venir.