La commune se dote d’une balayeuse tractée

La livraison de la balayeuse était attendue pour les premiers jours du mois d’Août

Elle est arrivée il y a quelques jours et était patiemment attendue de la Municipalité mais aussi, bien sûr, des Agents municipaux chargés de l’entretien de la commune.

La loi « Zéro Phyto » a conduit les communes à trouver des solutions alternatives.

La loi interdisant pour les Collectivités Locales d’utiliser les produits phytosanitaires, comme le glyphosate par exemple, sur les espaces publics ouverts, a contraint celles-ci à changer de stratégie pour leur entretien général.

En ce qui concerne Foucarmont, un plan de gestion des espaces a été élaboré en concertation avec la FREDON (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles). Ce document a établi un diagnostic général des différents types d’espaces présents sur la commune et a préconisé un mode de gestion particulier pour chacun d’eux.

Car en effet, l’interdiction des produits phytos a imposé aux Collectivités de trouver des solutions alternatives.

Cette balayeuse tractée en est une parmi d’autres : elle permettra d’entretenir plus facilement les caniveaux de notre commune.

Une balayeuse moderne adaptée à la configuration de notre bourg.

Cette machine, la « City Clean » de marque Cochet, est largement utilisée par les Collectivités ; elle a reçu deux fois le prix de l’innovation : un par le salon des Maires et un autre par le SIMA – Salon International du Machinisme Agricole.

Dotée de deux balais, l’un latéral réglable destiné à brosser les caniveaux, et un second, plus large sous forme de rouleau central, situé sous la machine, assure le ramassage.

L’utilisation des ces deux balais, à la demande, confère une grande polyvalence à cette balayeuse. Le bac de ramassage de bonne capacité, grâce à un système hydraulique de relevage, peut être déversé directement dans une benne. Enfin, elle est dotée d’un système d’arrosage qui permet de limiter la formation de poussière lors du travail.

Un  coût financier non négligeable.

Après l’acquisition d’un tracteur neuf tout équipé (épareuse, godet, lame à neige) en 2016, l’acquisition de brûleurs thermiques, d’une débroussailleuse à lames réciproques plus récemment, cette nouvelle machine vient donc enrichir les moyens mis à la disposition de l’équipe technique de la commune.

L’acquisition de cette balayeuse a été aidée par l’Agence de l’Eau et le Département.

Prochaine étape dans la gestion différenciée des espaces : la végétalisation du parking du lavoir par la technique d’ « hydromulching » qui est en étude et qui devrait se concrétiser bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *