Un nouvel éclairage pour les 55 ans de la salle Lucien Boudin

55 ans ! C’est l’âge de notre Salle des Fêtes baptisée « Salle Lucien Boudin » le 30 octobre 2015, en mémoire du fondateur des Ets Elbé devenus aujourd’hui la société Gelaé.

Partie intégrante du projet global de reconstruction de notre bourg après le bombardement du 13 février 1944, avec l’église, l’îlot administratif qui l’intègre avait été en effet inauguré le 3 mai 1964.

Un éclairage nouveau pour cet anniversaire

Devenu obsolescent, il fallait doter cette salle très chaleureuse mais atypique, de par son décor intérieur très marqué « années 60 », d’un éclairage moderne et efficace.

Aussi le Conseil Municipal a-t-il opté pour un éclairage tout led. Adieu les anciens tubes néon, ce sont quatre blocs de 3 luminaires qui ont été installés en plafond ; avec le remplacement des appliques murales pour l’éclairage d’ambiance. Résultat : un éclairage efficace, équilibré dans sa couleur et peu énergivore.

Dans une démarche d’économie d’énergie

Le Conseil Municipal s’est engagé dans une démarche d’économie d’énergie depuis son élection ; « la meilleure énergie étant celle que l’on n’utilise pas ». Le passage en tout led promet une économie de 50% de la consommation électrique. De plus, la maintenance de ce nouvel équipement devrait être nulle pour des années. Il faut dire qu’avec ses 6,10m de hauteur sous plafond, le remplacement des anciens tubes défaillants n’était pas simple.

Ces travaux ont été réalisés par l’Entreprise Courtois Frères de Foucarmont-Londinières.

L’îlot administratif en construction, au début des années 60

Effacement des lignes : travaux en voie de finition

Décidés par la Municipalité en 2018, les travaux d’effacement des réseaux et de rénovation de l’éclairage public (électricité et télécom) sur la D928 – sortie vers Blangy – et rue Charles Desjonquères sont aujourd’hui pratiquement terminés. Restent quelques supports à enlever avant de pouvoir en apprécier pleinement les effets.

Quatre mois de travaux aux avantages multiples

La mise en sous-sol des réseaux s’est accompagnée du passage d’un fourreau destiné à accueillir la fibre optique. De plus, les lanternes d’éclairage public ont été changées, y compris dans toute la rue Charles Desjonquères.

Les réseaux mis en sous sol sont moins sensibles aux aléas climatiques (vent, neige, glace etc.). Le bonus environnemental pour ces deux quartiers est indéniable : esthétique des candélabres, disparition des supports bétons et bois et des lignes mais aussi un éclairage leds plus efficient. En effet, la consommation en électricité va être diminuée de près de la moitié. L’éclairage est mieux maîtrisé, dirigé vers la chaussée sans zone d’ombre et avec, à la clé, une diminution spectaculaire de la pollution lumineuse.

Des travaux pour quels coûts ?

La commune a été aidée par le S.D.E (Syndicat Départemental de l’Energie) pour la réalisation de ce projet. Le montant total de l’opération se chiffre à 400 000 € TTC, les subventions du SDE déduites, le reste à charge de la commune est de 140 000€ TTC environ.

Une opération qui peut paraître relativement onéreuse pour le bourg, certes, mais qui entre dans le cadre de l’amélioration de l’attractivité de la commune, l’un des objectifs prioritaires du Conseil Municipal.