Musicatous : moment musical de Noël

Comme chaque année, quelques jours avant Noël, Musicatous proposait un moment musical ce mercredi 20 décembre, en la salle René Beuvin.

Rebaptisé « Atelier de pratique musicale » et non-plus « Ecole de Musique », comme l’a précisé Jacqueline Poilly, et ce, afin de se mettre en conformité avec les orientations du Département, la pratique collective devient l’activité phare de l’association ; les cours dispensés par les professeurs passant au second plan.

Après avoir remercié M. Lavoisard pour le don d’un piano fait à l’Association, les élèves ont pu présenter aux personnes présentes les compétences acquises au cours de l’année. Xylophone, accordéon, piano, guitare, violon, violoncelle, saxo… réunis, chacun put apprécier la qualité du travail réalisé.

En solo, duo ou orchestre chacun put entendre des airs bien connus (Les yeux noirs, Barcarolle d’Offenbach, La paloma…etc) sans oublier les grands classiques de Noël.

Un moment de partage dans la plus grande convivialité qui s’est terminé en levant le verre de l’Amitié.

Noël fêté pour les enfants de la commune

Les petits foucarmontais réunis autour du Père Noël

Il restait peu de places dans la salle Lucien Boudin, en ce début de soirée du 12 Décembre. En effet, tant attendu par les enfants de la commune, le moment de vivre l’arbre de noël offert par la municipalité était enfin arrivé.

La soirée commença par un spectacle de circonstance : La magie de Noël ou comment attirer l’attention du Père Noël pour, qu’à nouveau, il s’arrête dans ce village qu’il oublie depuis de nombreuses années.

Ce spectacle moderne, alliant vidéo et présence d’un comédien, le tout par une étonnante et heureuse interactivité, a réjoui petits et grands.

Puis vint le moment d’accueillir le Père Noël, en personne, qui distribua les jouets aux enfants des plus petits à ceux fréquentant les écoles de la commune en se prêtant, de bonne grâce, aux objectifs des nombreux photographes.

La S.I.L mise en place en cette fin d’année

La SIL (Signalisation d’Intérêt Local), est une signalisation implantée sur la voirie de la commune ayant pour objet d’informer l’usager sur les différents services municipaux  et activités situés à proximité (artisans, entreprises…).

Projet de longue date, qui a nécessité une étude approfondie, il est enfin réalisé. Son coût n’est pas négligeable puisqu’il se chiffre à près de 23 000€ TTC.

C’est  l’entreprise SIGNALFAST de Gaillefontaine qui a été choisie pour sa mise en place.

Mise en place de la signalétique accompagnée d’une mise aux normes de passages piétons pour améliorer le cœur du bourg

Les couleurs n’ont pas été choisies par hasard : elles sont en harmonie avec la couleur « béton » de l’église, très prégnante au cœur du Bourg.

A son côté pratique, il faut ajouter une touche « urbaine » qui ne peut être que profitable à notre commune. Cette signalisation traduit le dynamisme économique de Foucarmont et guide efficacement les personnes qui découvrent la commune.

Avec le travail réalisé sur les entrées de la commune et l’enrichissement général du fleurissement, la première tranche de travaux réalisée cette année sur la voirie – amélioration et mise aux normes des trottoirs et passage piétons – la commune se montre ainsi plus attrayante ; ce qui ne pourra que lui être bénéfique.

Révision complète de l’orgue de l’église

La préservation du patrimoine est une préoccupation du Conseil Municipal.

Tout récemment, une révision complète de l’orgue de notre église a été réalisée.
Il arrive régulièrement qu’un oiseau pénètre et ne puisse en sortir. Il s’avère qu’un cadavre d’oiseau, de longue date, se trouvait dans l’un des tuyaux et en altérait le jeu.

600 tuyaux méticuleusement démontés, repérés, pour être vérifiés, nettoyés et restaurés si nécessaire

Mais, de plus, il était nécessaire, après 50 années de service, de le nettoyer et de le ré accorder. Les quelques 600 tuyaux d’étain furent ainsi démontés, dépoussiérés et restaurés lorsque cela était nécessaire. Opération impressionnante réalisée en toute sérénité par deux Maîtres de l’Art, M. & Mme Petitdemange, Facteurs d’orgue.

Notre orgue ayant un fonctionnement électro-pneumatique, ces premiers travaux seront suivis d’une mise aux normes de la partie électricité dans les semaines à venir.

Sans être particulièrement musicien, on peut aujourd’hui entendre les effets de l’intervention de ces spécialistes.

Le saviez-vous ? : De type « orgue de tribune », l’orgue a été fourni en 1964 – année de l’inauguration de l’église – par la maison Haerpfer-Hermann. Un an plus tôt, cette maison livrait également un orgue similaire au Théâtre des Arts de Rouen. A noter enfin que M. Petitdemange a effectué son apprentissage… dans cette même maison.

Sainte Barbe : une tradition perpétuée

Sainte-Barbe : une martyre

Ste Barbe, prisonnière dans une tour qui sera incendiée par son père

Sainte Barbe aurait vécu au milieu du 3ème siècle après Jésus Christ en Turquie. Son père aurait été un riche édile. Un jour, il décida de marier Sainte Barbe à un homme de son choix, elle refusa et décida de se consacrer au Christ. Son père, pour la punir, l’enferma dans une tour à deux fenêtres. Mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa.

Au retour d’un voyage de son père, Barbe lui apprit qu’elle était devenue chrétienne à part entière. Furieux, le père mit le feu à la tour. Ici se trouve donc le rapport au feu.

Barbe réussit à s’enfuir, mais un berger découvrit sa cachette et avertit son père. Ce dernier la traîna devant le gouverneur romain de la province, qui la condamna au supplice. Comme la jeune fille refusait de renoncer à sa foi, elle fut d’abord torturée et son père lui-même la décapita, mais fut aussitôt châtié par le Ciel. Il mourut frappé par la foudre.

Quand les chrétiens vinrent demander le corps de la jeune martyre, afin de ne pas se dévoiler, ils ne purent en parler que comme « la jeune femme barbare », d’où le nom de Sainte Barbara qui lui fut donné et du diminutif Barbe.

Le rapport au feu souligné ci-dessus justifie que Sainte-Barbe soit devenue la patronne de nos Sapeurs-Pompiers.Sainte-Barbe et Sainte-Cécile très souvent associées.

Sainte-Cécile fut une martyre elle aussi, au 2ème siècle après-J.C, pour les mêmes raisons et aurait entendu une musique céleste lors de son supplice. C’est pourquoi elle est devenue Sainte Patronne des musiciens.

Il n’est pas rare de trouver des fanfares ou cliques dans le corps des Sapeurs -Pompiers, ce qui explique que les Ste Patronnes soient conjointement fêtées

La BFSP au complet

Depuis quelques années, les Sapeurs-Pompiers de Foucarmont possèdent une clique : la Batterie Fanfare des Sapeurs Pompiers de Foucarmont (BFSP) emmenée par Patrice Leroux.

La BFSP a d’ailleurs porté haut les couleurs de Foucarmont en participant à la fête de la Sainte Barbe Départementale de Montville le 4 décembre dernier.

Répétition générale à Foucarmont pour la fanfare du Trait et la BSPF avant la cérémonie du 4 décembre à Montville.

1938 : la fête de la Sainte Barbe et Sainte Cécile de Foucarmont immortalisée

Cette carte postale immortalise la cérémonie de 1938 : quelques noms de participants ont été retrouvés. A noter qu’au premier plan, à gauche, se trouve Victor Binet, ancien Brigadier d’Octroi et alors Garde-Champêtre de notre commune. Celui-ci n’est autre que le grand-père maternel du Maire de la commune, Dominique Vallée.

Programme de Ste Barbe – Samedi 16 Décembre 2017 
18h30 : Messe en l’église St Martin
19h15 : Manifestation au monument aux Morts
19h30 : remise de diplômes Salle L. Boudin suivie d’un vin d’honneur.