Cérémonie traditionnelle des vœux du Maire dans l’optimisme

C’est Sylvie Pinoli, 2ème Adjointe, qui ouvrait la cérémonie des vœux en souhaitant à tous une excellente année 2018, malgré les difficultés qui ne manqueront pas d’émailler ce nouvel an.

Après l’avoir remerciée, ce fut le Maire qui prit à son tour la parole.

« J’ai le plaisir sincère de vous souhaiter une belle année… Pensons à celles et à ceux qui sont aujourd’hui dans la difficulté. Formulons le vœu que 2018 leur soit plus favorable ».

« C’est aussi l’occasion de vous remercier, vous tous ici présents, que vous soyez engagés pour la commune comme Mmes et MM. les Présidents des Associations, les Elus, les Agents de la commune ou tout simplement parce que, comme nous, vous aimez Foucarmont et y êtes très attachés ».

« Vous le savez, la baisse de la population notée par notre équipe comme un sujet d’inquiétude, continue d’être notre préoccupation ».

En effet les chiffres de l’INSEE viennent de tomber et sont sans appel : 882 est le chiffre officiel de la population au 1er janvier pour cette année.

La courbe descendante ne s’inverse donc pas. POURQUOI ?

En raison du solde naturel négatif entre les décès et les naissances 13 décès de foucarmontais en 2017 pour 6 naissances. Le ratio entre décès et naissances reste le même depuis 4 ans : 2 décès pour 1 naissance environ.

2ème raison : un nombre impressionnant de logements vacants sur la commune. Des logements qui ne sont pas loués pour diverses raisons (un niveau de confort peu satisfaisant, performance énergétique insuffisante, mévente …).

Mais il y a des raisons d’espérer pour enrayer ce phénomène :

  • Par le biais de la Communauté de Communes et dans le cadre du PLUi, un dialogue devrait être engagé avec les bailleurs sociaux sur la question des logements vacants.
  • La résidence de l’Yères (ex gendarmerie) devrait apporter de nouveaux habitants.
  • La volonté affichée par la municipalité de proposer des terrains à bâtir en réalisant un lotissement au Fromentel. Une réflexion est menée sur sa faisabilité.

    La résidence de l’Yères dont les travaux viennent de se terminer

« Cette baisse continue de la population a une conséquence directe sur nos finances : baisse des dotations qui se cumule avec celles liées au remboursement de la dette nationale et baisse des ressources fiscales (taxe d’habitation) »

« Malgré cela nous n’avons pas modifié les taux d’imposition et nous disposons d’un fonds de trésorerie très sain grâce aux économies réalisées et à la vente de gendarmerie ».

La commune a ainsi pu poursuivre ses investissements en 2017 :

Pour les bâtiments : Les 3 portes doubles de la Salle René Beuvin ont été changées (d’entrée et de secours)

L’école élémentaire est en phase finale de mise aux normes PMR, il reste le sanitaire adapté à réaliser (près de 23 000€) ; travaux qui ont pris du retard en raison des autorisations administratives nécessaires.

Pour la voirie : Réalisation d’une première tranche de rénovation des trottoirs Rue Douce, des Halles, de Neufchâtel avec mise aux normes des passages piétons ; 1ère tranche car il faudra les poursuivre en 2018.

Pose de potelets pour remédier aux problèmes de stationnement

Il a été remédié aux stationnements gênants au niveau du carrefour de la rue douce et la D928 par la pose de potelets.

L’éclairage public a été mis aux normes, les candélabres ont été changés au Lotissement Beaupré. L’extinction de l’éclairage le soir à 23h permet de faire une économie substantielle et de participer à la protection de notre planète.

La SIL (Signalisation d’Intérêt local) a été mise en place en cette fin d’année (19 100 HT € près de 22.000 € TTC)

A noter que les travaux prévus le long de la rue du stade et face à la station (Trottoirs et parking) sont en attente le temps que les travaux de passage de la fibre optique ne sont pas terminés.

Pour l’église : L’orgue a été rénové.

Pour la jeunesse : Les cabines de touches ont été changées au stade, avec l’aide de la FFA.

Une table de ping-pong en béton est venue enrichir la zone de loisirs-aire de jeux ainsi que des poteaux qui permettront de jouer au volley ou au badminton dès ce printemps.

L’accueil de loisirs a été remis sur rails au printemps, à la grande satisfaction des familles par l’embauche de Brigitte Vanhooland. Celle-ci prendra d’ailleurs en charge le périscolaire, en raison de l’impossibilité de renouveler un contrat C.A.E.

Pour la protection et l’aide aux personnes :

Les ruissellements constatés sur la D26 en cas de fortes pluies font actuellement l’objet d’un travail en concertation avec le Bassin Versant de l’Yères, la Direction des Routes et les Exploitants agricoles.

La question de la sécurité Rue du Caule sera mise à l’étude.

La commune a acquis 15 lits de camp, des couvertures et un groupe électrogène afin de pouvoir accueillir des personnes dans l’urgence.

Le CCAS a accepté le stationnement du camion itinérant de la Banque Alimentaire sur Foucarmont.

Pour le commerce et l’artisanat et les entreprises: La fermeture subite de la boucherie a été durement ressentie. Cependant, il semble rester un espoir de réouverture. Le Maire y travaille avec la chambre des Métiers.

La bienvenue a été souhaitée à M. Henri de Beaupuis, présent à la cérémonie, et qui a repris l’entreprise William Vigneau.

Au niveau intercommunal : La déchetterie intercommunale a ouvert à la grande satisfaction de tous ; le dossier concernant la Maison de Santé est entre les mains du cabinet d’architecture, des esquisses sont réalisées restent les autorisations administratives à obtenir. Le foncier (bâtiment et terrain) a été rétrocédé à la Com-Com.

Au niveau des événements : Le fait le plus marquant et le plus émouvant de l’année a été l’hommage rendu à Jean Moreau, ancien Maire, suite à son décès.

 Les projets pour 2018 :

La mise en accessibilité des Salles Lucien Boudin et René Beuvin

La poursuite des travaux de voirie (caniveaux, passages piétons en centre bourg)

La mise en sécurité de la Rue du Caule

L’acquisition d’une balayeuse tractée

L’effacement des lignes EDF et Télécom sur la sortie de Blangy, de la rue Desjonquères à celle de l’Abbaye (Opération d’un coût total TTC de 255.360,00 € mais seuls 88.887,00 € resteront à la charge de la commune)

Des travaux rue du Stade seront à prévoir afin de limiter les effets des ruissellements : curage de fossés et busages principalement. Le Département et le Bassin Versant devraient accompagner la commune.

L’étude du lotissement du Fromentel. Si l’opération s’avère réalisable, elle nécessitera d’importantes avances de trésorerie : acquisition des terrains, réalisation de la voirie, des aménagements et des réseaux avec le souci d’une réalisation très qualitative.

La rénovation complète du logement vacant de l’école maternelle avant sa mise en location (intérieur et façade).

A l’église, la partie électrique de l’orgue sera mise aux normes, le moteur de la plus grosse cloche sera changé et la mécanique du glas sera réparée.

« Il faut faire prospérer Foucarmont et en faire une commune attrayante où il fait bon vivre », proclamera le Maire en ajoutant « Dans cette dynamique globale, nos commerces auront tout à y gagner. Foucarmont bénéficie d’une activité économique remarquable au regard de sa population : la diversité du commerce et des services disponibles, le dynamisme des artisans et des entreprises présentes sur son territoire en sont les témoins. Nous devons en avoir conscience. Faisons vivre nos commerces. Il sera trop tard pour pleurer s’ils venaient à disparaître ! »    

Enfin, il remercia une nouvelle fois les Membres du Conseil Municipal pour leur collaboration, ses Adjoints également ainsi que les Agents communaux, Techniques et Administratifs, « qui œuvrent chaque jour au bien être de tous ».

Les anciens locaux de Cré’Actif bientôt réhabilités en maison pluridisciplinaire de santé par la Communauté de Communes

Il passa ensuite la parole à Christian Roussel, Président de la Communauté de Communes Aumale-Blangy qui se félicita de l’ouverture de la déchetterie intercommunale à Foucarmont, précisa que le dossier de demande de permis de construire la Maison de Santé allait être déposé à la mi-janvier. Ces deux installations représenteront un investissement de plus de 2 millions d’Euros, qui certes bénéficiera à la population foucarmontaise mais aussi à la population de toute la vallée de l’Yères, « la Communauté de Communes travaillant au quotidien pour l’intérêt général« .

Pour terminer, suivant la tradition, chacun put lever le verre de l’amitié et trinquer à la nouvelle année.

Fêtes : les décors de rues toujours enrichis

De nouveaux décors pour les rue Levavasseur, du Caule et Dénoyelle pour cette fin d’année

Cette année, ce sont les rues Denoyelle et Levavasseur qui ont été dotées de nouveaux décors. A cela, un complément  a été mis en place dans le centre du bourg qui présente dorénavant un décor de très belle qualité dans les rues commerçantes. Actuellement, près de soixante décors, sur candélabres ou en applique, tous en technologie « Led », embellissent les artères principales de la commune et l’îlot administratif.

Aux décors sur candélabres ou sur murs, s’ajoutent des dizaines de mètres de guirlandes…

C’était un des engagements de l’équipe municipale.

Le saviez-vous ?  Il existe un marché d’occasion dans le secteur des illuminations de rues. En effet, certaines communes préfèrent louer plutôt qu’acheter. De plus les fabricants, en guise de publicité, équipent des villes prestigieuses chaque année ou accompagnent des événements d’ampleur.

La rue douce « rhabillée » pour les fêtes 2016-2017

Ainsi, les équipement après avoir servi une saison ou deux, sont vérifiés, reconditionnés par le fabricant et revendus jusqu’à trois fois moins chers qu’au prix du neuf. A Foucarmont, tous les décors achetés depuis 2014, sont des décors reconditionnés.

Seul impératif pour pouvoir en bénéficier : être très réactif et passer commande le plus vite possible dès parution de l’offre car les quantités sont très limitées.

Musicatous : moment musical de Noël

Comme chaque année, quelques jours avant Noël, Musicatous proposait un moment musical ce mercredi 20 décembre, en la salle René Beuvin.

Rebaptisé « Atelier de pratique musicale » et non-plus « Ecole de Musique », comme l’a précisé Jacqueline Poilly, et ce, afin de se mettre en conformité avec les orientations du Département, la pratique collective devient l’activité phare de l’association ; les cours dispensés par les professeurs passant au second plan.

Après avoir remercié M. Lavoisard pour le don d’un piano fait à l’Association, les élèves ont pu présenter aux personnes présentes les compétences acquises au cours de l’année. Xylophone, accordéon, piano, guitare, violon, violoncelle, saxo… réunis, chacun put apprécier la qualité du travail réalisé.

En solo, duo ou orchestre chacun put entendre des airs bien connus (Les yeux noirs, Barcarolle d’Offenbach, La paloma…etc) sans oublier les grands classiques de Noël.

Un moment de partage dans la plus grande convivialité qui s’est terminé en levant le verre de l’Amitié.

Noël fêté pour les enfants de la commune

Les petits foucarmontais réunis autour du Père Noël

Il restait peu de places dans la salle Lucien Boudin, en ce début de soirée du 12 Décembre. En effet, tant attendu par les enfants de la commune, le moment de vivre l’arbre de noël offert par la municipalité était enfin arrivé.

La soirée commença par un spectacle de circonstance : La magie de Noël ou comment attirer l’attention du Père Noël pour, qu’à nouveau, il s’arrête dans ce village qu’il oublie depuis de nombreuses années.

Ce spectacle moderne, alliant vidéo et présence d’un comédien, le tout par une étonnante et heureuse interactivité, a réjoui petits et grands.

Puis vint le moment d’accueillir le Père Noël, en personne, qui distribua les jouets aux enfants des plus petits à ceux fréquentant les écoles de la commune en se prêtant, de bonne grâce, aux objectifs des nombreux photographes.

La S.I.L mise en place en cette fin d’année

La SIL (Signalisation d’Intérêt Local), est une signalisation implantée sur la voirie de la commune ayant pour objet d’informer l’usager sur les différents services municipaux  et activités situés à proximité (artisans, entreprises…).

Projet de longue date, qui a nécessité une étude approfondie, il est enfin réalisé. Son coût n’est pas négligeable puisqu’il se chiffre à près de 23 000€ TTC.

C’est  l’entreprise SIGNALFAST de Gaillefontaine qui a été choisie pour sa mise en place.

Mise en place de la signalétique accompagnée d’une mise aux normes de passages piétons pour améliorer le cœur du bourg

Les couleurs n’ont pas été choisies par hasard : elles sont en harmonie avec la couleur « béton » de l’église, très prégnante au cœur du Bourg.

A son côté pratique, il faut ajouter une touche « urbaine » qui ne peut être que profitable à notre commune. Cette signalisation traduit le dynamisme économique de Foucarmont et guide efficacement les personnes qui découvrent la commune.

Avec le travail réalisé sur les entrées de la commune et l’enrichissement général du fleurissement, la première tranche de travaux réalisée cette année sur la voirie – amélioration et mise aux normes des trottoirs et passage piétons – la commune se montre ainsi plus attrayante ; ce qui ne pourra que lui être bénéfique.

Révision complète de l’orgue de l’église

La préservation du patrimoine est une préoccupation du Conseil Municipal.

Tout récemment, une révision complète de l’orgue de notre église a été réalisée.
Il arrive régulièrement qu’un oiseau pénètre et ne puisse en sortir. Il s’avère qu’un cadavre d’oiseau, de longue date, se trouvait dans l’un des tuyaux et en altérait le jeu.

600 tuyaux méticuleusement démontés, repérés, pour être vérifiés, nettoyés et restaurés si nécessaire

Mais, de plus, il était nécessaire, après 50 années de service, de le nettoyer et de le ré accorder. Les quelques 600 tuyaux d’étain furent ainsi démontés, dépoussiérés et restaurés lorsque cela était nécessaire. Opération impressionnante réalisée en toute sérénité par deux Maîtres de l’Art, M. & Mme Petitdemange, Facteurs d’orgue.

Notre orgue ayant un fonctionnement électro-pneumatique, ces premiers travaux seront suivis d’une mise aux normes de la partie électricité dans les semaines à venir.

Sans être particulièrement musicien, on peut aujourd’hui entendre les effets de l’intervention de ces spécialistes.

Le saviez-vous ? : De type « orgue de tribune », l’orgue a été fourni en 1964 – année de l’inauguration de l’église – par la maison Haerpfer-Hermann. Un an plus tôt, cette maison livrait également un orgue similaire au Théâtre des Arts de Rouen. A noter enfin que M. Petitdemange a effectué son apprentissage… dans cette même maison.

Sainte Barbe : une tradition perpétuée

Sainte-Barbe : une martyre

Ste Barbe, prisonnière dans une tour qui sera incendiée par son père

Sainte Barbe aurait vécu au milieu du 3ème siècle après Jésus Christ en Turquie. Son père aurait été un riche édile. Un jour, il décida de marier Sainte Barbe à un homme de son choix, elle refusa et décida de se consacrer au Christ. Son père, pour la punir, l’enferma dans une tour à deux fenêtres. Mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa.

Au retour d’un voyage de son père, Barbe lui apprit qu’elle était devenue chrétienne à part entière. Furieux, le père mit le feu à la tour. Ici se trouve donc le rapport au feu.

Barbe réussit à s’enfuir, mais un berger découvrit sa cachette et avertit son père. Ce dernier la traîna devant le gouverneur romain de la province, qui la condamna au supplice. Comme la jeune fille refusait de renoncer à sa foi, elle fut d’abord torturée et son père lui-même la décapita, mais fut aussitôt châtié par le Ciel. Il mourut frappé par la foudre.

Quand les chrétiens vinrent demander le corps de la jeune martyre, afin de ne pas se dévoiler, ils ne purent en parler que comme « la jeune femme barbare », d’où le nom de Sainte Barbara qui lui fut donné et du diminutif Barbe.

Le rapport au feu souligné ci-dessus justifie que Sainte-Barbe soit devenue la patronne de nos Sapeurs-Pompiers.Sainte-Barbe et Sainte-Cécile très souvent associées.

Sainte-Cécile fut une martyre elle aussi, au 2ème siècle après-J.C, pour les mêmes raisons et aurait entendu une musique céleste lors de son supplice. C’est pourquoi elle est devenue Sainte Patronne des musiciens.

Il n’est pas rare de trouver des fanfares ou cliques dans le corps des Sapeurs -Pompiers, ce qui explique que les Ste Patronnes soient conjointement fêtées

La BFSP au complet

Depuis quelques années, les Sapeurs-Pompiers de Foucarmont possèdent une clique : la Batterie Fanfare des Sapeurs Pompiers de Foucarmont (BFSP) emmenée par Patrice Leroux.

La BFSP a d’ailleurs porté haut les couleurs de Foucarmont en participant à la fête de la Sainte Barbe Départementale de Montville le 4 décembre dernier.

Répétition générale à Foucarmont pour la fanfare du Trait et la BSPF avant la cérémonie du 4 décembre à Montville.

1938 : la fête de la Sainte Barbe et Sainte Cécile de Foucarmont immortalisée

Cette carte postale immortalise la cérémonie de 1938 : quelques noms de participants ont été retrouvés. A noter qu’au premier plan, à gauche, se trouve Victor Binet, ancien Brigadier d’Octroi et alors Garde-Champêtre de notre commune. Celui-ci n’est autre que le grand-père maternel du Maire de la commune, Dominique Vallée.

Programme de Ste Barbe – Samedi 16 Décembre 2017 
18h30 : Messe en l’église St Martin
19h15 : Manifestation au monument aux Morts
19h30 : remise de diplômes Salle L. Boudin suivie d’un vin d’honneur.

 

Dernière étape pour les travaux de l’ancienne gendarmerie

Il aura fallu pratiquement 1 an pour que les entreprises chargées de transformer l’ancienne gendarmerie assurent la métamorphose des bâtiments.

La nouvelle résidence telle qu’elle se présente Rue du Caule

En effet, les travaux avaient débuté à la mi-novembre 2016 avec du retard et avaient progressivement monté en puissance à partir de janvier 2017.

Aujourd’hui, ils sont en voie d’achèvement. La réalisation des branchements, des cheminements et accès, l’implantation des points lumineux extérieurs les finalisent.

La nouvelle résidence dispose de 13 logements. Deux bâtiments, modules à ossature bois, comprenant 4 logements au total ont été ajoutés à ceux déjà existants. L’ancien bâtiment comprend 8 logements, rénovés ou créés à la place des anciens bureaux. A ces 12 logements s’ajoute enfin un treizième, individuel.

L’ensemble, de très belle qualité, propose des appartements qualitatifs au niveau énergétique, avec chauffage au gaz de ville et pompe à chaleur en addition pour certains.

Les 5 logements ajoutés disposent chacun d’un garage. L’espace extérieur a été optimisé de façon à aménager un nombre de places de stationnement suffisant.

Rappelons que l’ensemble de ces travaux avait été estimé à 2 millions d’euros hors taxes.

L’arrière de la résidence, avec à droite, les nouveaux logements nouvellement implantés

L’attribution de ces logements est en cours. Habitat76, premiert bailleur sociale de notre département, organisme propriétaire et gérant des locations a fait paraître une annonce sur « Le bon coin ». Si vous êtes intéressé, vous la trouverez ici, avec plan d’un T4 et vue 3D, pour l’exemple :

https://www.leboncoin.fr/locations/1317360803.htm?ca=11_s

Pour tout renseignement – contact :
 0 970 828 076 – poste 499

Bien vieillir grâce à l’ASEPT et au Club du Bon Vieux Temps

Le vieillissement est inéluctable. L’important est de bien vieillir.

Pour cela, observer quelques règles précises peut y contribuer : prendre soin de soi par une alimentation équilibrée, sans excès, par la pratique d’une activité physique régulière, par une vie sociale riche qui permet d’échanger, d’évacuer les petits soucis quotidiens dans la convivialité, l’amitié…

Le Club du Bon Vieux Temps vous propose, en lien avec l’A.S.E.P.T Haute Normandie, les « Ateliers du bien vieillir ». Plusieurs thèmes y seront développés : l’alimentation, le sommeil, les médicaments… Bientôt organisés à Foucarmont, ils vous seront présentés par Jean-Marc Durand, Agent de prévention santé de la M.S.A Haute Normandie, le mardi 7 novembre prochain à 14 h oo, salle Lucien Boudin, Place des Cateliers.

À l’issue de la présentation les participants pourront s’inscrire aux différents ateliers de leur choix. L’entrée est gratuite et ouverte à tous.

Chemins d’Artistes : un salon 2017 placé sous le signe du partage

Denis Hernandez, Invité d’honneur

Invité d’honneur de cette nouvelle édition , Denis Hernandez, peintre normand, expose quelques uns de ses plus jolis tableaux dans le cadre de l’édition 2017 du salon de peinture d’automne de l’ACLF (Association Culture et Loisirs de Foucarmont).

« Chemins d’artistes » : ainsi baptisé, ce salon vous permettra en outre de découvrir le travail des Fées Brodeuses de Neufchâtel en Bray ainsi que celui des artistes amateurs de l’association, en la salle Lucien Boudin les 28, 29 et 30 octobre.

Bienvenue à Denis Hernandez

De gauche à droite, Cathy Vandelannoote (Les fées Brodeuses), Ginette Mauger (Vice-Présidente de l’ACLF), Jérémy Deconynck (Président de l’ACLF), Denis Hernandez, Invité d’Honneur et quelques peintres amateurs de l’ACLF

C’est en ces termes que ce peintre local, notoirement connu, a été accueilli lors du vernissage de l’exposition, vendredi soir.

Les plus belles productions de Denis Hernandez exposées ce week-end à Foucarmont

« Ambassadeur » de notre belle région normande, Denis Hernandez, avec une technique particulière, le pastel, magnifie les paysages qui le touchent. Les textures produites par le pastel lui permettent d’exceller dans le jeu des lumières. Des sous-bois, chemins de campagnes, bord de mer, vagues qui nous sont familiers, tout en flou artistique se dégage ainsi une poésie certaine. Mais Denis Hernandez utilise avec autant de bonheur la peinture acrylique, la peinture à l’huile, l’encre de Chine… Il faut dire qu’il exerce son art depuis l’âge de 15 ans.

De plus, Denis Hernandez est un peintre de partage. Comme le soulignera le maire, « partager sa passion, c’est la vivre pleinement » ; à échanger avec ce peintre impressionniste enjoué, imprégné de son art, à admirer ses productions on ne peut que partager son enthousiasme.

Les fées brodeuses de Neufchâtel ont posé le temps d’un week-end leurs aiguilles (magiques) pour s’associer à ce salon.

L’art se traduit sous de multiples formes et celui de la broderie, loin d’être mineur aujourd’hui, n’est pas en reste. Notre belle région normande est d’ailleurs célèbre pour ses broderies et tapisseries.

Créativité, minutie, patience, ces qualités dont font preuve ces fées brayonnes, permettent de perpétuer la tradition. Aujourd’hui, la broderie prend une autre dimension, avec, par exemple, la customisation d’objets tels que les sacs à main. A découvrir, toute une palette de créations d’une grande richesse.

Les artistes amateurs de l’ACLF eux aussi exposent leurs créations.

En visitant ce salon, vous serez surpris de constater la qualité des productions de ces artistes à part entière : peinture à l’huile, acrylique, fusain, pastel, aquarelles, autant de techniques utilisées par ces élèves-artistes de la section « arts » de l’association qui progressent d’année en année.

Vous avez 3 jours pour visiter ce salon d’une grande richesse, « placé sous le signe du partage », comme le conclura Jérémy Deconynck, Président de l’ACLF lors du vernissage.

Salle Lucien Boudin – Place des Cateliers – Ouverture de 10hoo à 12hoo et de 14h30 à 18h30. L’entrée est gratuite.