Après 40 ans d’existence Alliance Elaborés devient Gelaé

Mis en avant

Hubert Parry, DIrecteur Général d’Alliance Elaborés, entouré de ses proches collaborateurs, lors de la soirée anniversaire de l’Entreprise le 6 Avril dernier

« Gelaé » : nouveau nom, nouveau logo pour Alliance Elaborés.

En effet, l’entreprise phare de la commune fêtait ses quarante d’existence le 6 Avril dernier et, à cette occasion, le nouveau nom de l’entreprise a été dévoilé.

« Gelaé » a été composé des différentes étapes et de l’histoire de l’entreprise. (contraction de GEWY, LA DIEPPOISE et ALLIANCE Élaborés)

Gelaé : la belle histoire d’un esprit d’entreprise hors pair.

1978 : Gérard Le Dain et Willy Grosset créent leur entreprise de fabrication de paupiettes surgelées.

Elbé, l’entreprise créée par Lucien Boudin en 1945, à l’origine du site de Foucarmont (Photo 1964 Marché de Dieppe)

1982 : rard et WillY viennent s’installer à Foucarmont sur le site de l’ancienne entreprise « Elbé », fondée par Lucien Boudin (initiales LB).

De la même façon, ils avaient nommé leur entreprise « GEWY », contraction issue de leur prénom respectif.

Leur activité principale de fabrication de paupiettes ficelées à la main va vite se diversifier, leur implantation à Foucarmont va rapidement décupler leur capacité de production. La clientèle s’élargit, la gamme de produits également.

1986 : Gewy est repris par Alliance Elaborés. A partir de ce moment, d’importants investissements vont permettre de faire bondir la production qui passera de 6 000 T à près de 18 700 T, 10 ans plus tard.

Alliance Elaborés c’est aussi une usine à Berck, spécialisée dans les produits de la mer et les enseignes « La Dieppoise » et « Le Petit Mandarin ».

2009-2013 : Une importante extension est mise en service. Une nouvelle chambre froide d’un volume de 112 000 m3 fera partie d’un ensemble de nouveaux projets se chiffrant au total à 11 millions d’euros.

Et ainsi, les investissements se poursuivront les années suivantes.

Le site foucarmontais de Gelaé

Gelaé : vers de nouveaux horizons

« Gelaé » une entreprise moderne « qui fait la fierté des Foucarmontais » déclarera le Maire, Dominique Vallée, dans son intervention aux côtés d’Hubert Parry, Directeur Général de l’entreprise et de ses plus proches collaborateurs, lors de cette soirée d’anniversaire devant les 600 convives.

Aujourd’hui, « Gelaé » c’est 24 500T de produits finis à destination de grandes enseignes mais aussi des produits que l’on retrouve dans la restauration collective : cantines scolaires, prisons, hôpitaux, restaurants d’entreprises etc.

Hubert Parry ne cachera pas les ambitions du groupe « avoir une identité plus internationale pour s’ouvrir au marché de l’export ».

Et de justifier ce nouveau nom : « Gelaé » c’est une identité simple, lisible, facilement compréhensible pour l’étranger.

Produits hachés crus, légumes farcis, paupiettes et rôtis farcis, produits hachés panés, cheese burgers,  produits exotiques… résultent chaque jour du travail des 400 salariés de l’entreprise foucarmontaise, « une véritable richesse » pour le Maire qui précisera : « Notre richesse ne se compte pas en euros, ceux de la C.F.E (ex Taxe professionnelle), mais elle réside dans le fait que votre entreprise permet à de nombreuses familles de vivre décemment de leur travail »

Gelaé une entreprise engagée et à l’écoute 

« Gelaè » favorise l’approvisionnement local : les courgettes, les choux par exemple sont produits sur notre territoire proche. De plus, l’entreprise est soucieuse de réduire son impact sur l’environnement par la réduction des consommations énergétiques, la réduction du bruit, le traitement des déchets….

Les demandes des clients et des consommateurs sont prises en compte. Un travail constant d’adaptation permet de prendre en compte les attentes avec un processus d’anticipation sur l’avenir.

Tout cela fait de « Gelaé », une véritable « locomotive économique » de notre territoire.

Foulées Foucarmontaises : l’édition 2018 en préparation

Mis en avant

La 16ème édition, inscrite dans le Challenge du Pays de Bray, se déroulera le Dimanche 26 Août prochain.

Rendez-vous incontournable de la course à pied (10 km route) et de la marche (6 km) sur notre territoire, cet événement requiert un important dispositif afin d’assurer une organisation parfaite : bénévoles pour aider à la préparation la veille et le jour J, stands de ravitaillement, signaleurs, contrôle aux arrivées.. etc

L’association organisatrice « Les Foulées Foucarmontaises » présidée par Martine Vassard aidée de Brigitte Vallée et des membres du bureau tiendra son Assemblée Générale, vendredi 20 Avril prochain, à la Maison des Associations au 15 Rue douce. Ce moment important dans le fonctionnement normal d’une association est public et donc ouvert à tous.

Le départ de la course (Photo d’archives)

Une manifestation de cette ampleur requiert de l’aide. Si vous souhaitez les aider, vous pourrez vous unir à eux en venant assister à cette réunion mais vous pouvez aussi  contacter directement Martine Vassard  au 02 76 50 02 14.

Ce n’est pas moins, à minima, d’une cinquantaine de personnes qui seront nécessaires pour assurer le succès complet de cet événement sportif.

La remise des récompenses et le tirage de la tombola : moments très attendus des participants (Photo d’archives)

D’avance merci aux personnes qui sont prêtes à donner un peu de leur temps pour que vivent et rayonnent leur commune et son territoire proche, notamment les communes de Villers sous Foucarmont, Rétonval et Aubermesnil aux Erables situées sur les parcours.

Importante fuite de gaz ce matin, Rue Douce

Vers 11h30 un appel reçu au SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) faisait état d’une importante fuite de gaz Rue Douce.

C’est un peu avant 11h30 que la fuite de gaz s’est déclarée, dans la partie haute de la rue Douce, D920, direction Aumale.

Le souffle du gaz s’échappant et la forte odeur régnant sur le secteur ne laissaient aucun doute.

Les pompiers de Foucarmont se sont rapidement rendus sur les lieux, rejoints par leurs collègues de Eu, ainsi que la Gendarmerie de Blangy et GRDF.

Un dizaine d’habitations a été évacuée rapidement et la route coupée dans les deux sens afin d’assurer la sécurité dans l’environnement proche de la fuite.

En cause, une rupture d’alimentation au niveau du coffret d’un abonné.

A l’origine du problème, la rupture de l’alimentation au niveau d’un coffret situé en bordure de propriété d’un particulier.

Les Agents de GRDF ont pu couper l’alimentation du quartier écartant ainsi tout risque pour les biens et les personnes.

A 12h45, les riverains mis en sécurité, rassurés, pouvaient regagner leur habitation. Un quart d’heure plus tard la route était à nouveau ouverte à la circulation.

Une vingtaine d’abonnés se retrouvent en ce début d’après-midi sans gaz, mais la situation devrait revenir à la normale progressivement.

Les clients concernés absents trouveront, à leur retour, dans leur boîte à lettres, une plaquette leur expliquant la procédure à suivre pour rétablir leur alimentation.

Serge Devilly, Président d’Honneur des Anciens Combattants, s’en est allé

Serge Devilly, à droite sur la photo, lors de la cérémonie du 11 Novembre 2015 (Photo d’archives)

Foucarmont vient de perdre une personne de grande valeur, une personne qui a su donner de lui-même pour la commune et pour ses semblables.

Nombreuses étaient les personnes, ce vendredi 9 Mars en l’église Saint-Martin, venues rendre hommage à l’homme, mais aussi au Président d’Honneur de l’Amicale des Anciens Combattants.

Né à Maisnières dans la Somme le 16 Février 1934, de parents agriculteurs, Serge était l’aîné d’une fratrie de 5 enfants : il avait 2 frères et 2 sœurs.

Après avoir obtenu son Certificat d’Etudes Primaires, il entrera en apprentissage pour se destiner au métier de garagiste. Il exercera dans plusieurs garages des alentours ainsi qu’à Foucarmont même.

C’est ainsi qu’il rencontrera Geneviève avec qui il s’unira en 1959 aux Essarts-Varimpré. Serge et Geneviève s’installeront à Foucarmont et de cette union naîtront 2 enfants. Puis ce sont 3 petits-enfants qui le combleront de joie.

Une existence profondément marquée par les premières années de sa vie d’adulte.

Il est appelé pour effectuer son service militaire en Allemagne en février 1955 mais  les événements d’Algérie survenant, il va donner presque 2 ans et demi de son existence pour son pays.

Ce qu’il aura vécu dans la région de Constantine le marquera à jamais.

Quand on risque sa vie et que l’on en a conscience ; quand, comme cela lui est arrivé, le véhicule que vous conduisez saute sur une mine, vous sortez grandi de cette épreuve.

Pendant 40 ans, Serge Devilly travaillera à perpétuer le devoir de mémoire

C’est pour cette raison qu’il créera la section des Anciens d’Afrique du Nord du Canton de Blangy dans les années 70 et qu’il prendra la succession de M. Ponçin à la Présidence de l’Amicale des Anciens Combattants de Foucarmont en 1979. Il exercera cette responsabilité pendant 38 ans, jusqu’en février 2017.Trop affabli par la maladie, il avait dû se résoudre à démissionner.

Au total plus de quarante années à travailler au devoir de mémoire et à entretenir avec ses amis l’esprit de camaraderie, de fraternité, hérité de ce vécu et à plusieurs reprises récompensé, notamment par l’attribution de la Médaille Militaire. Il a en cela été aidé et soutenu par son épouse, pour l’organisation des activités, des sorties, des banquets.

Cette épreuve de la guerre, alors qu’il était si jeune, lui aura forgé un peu plus le caractère. Car Serge Devilly était un homme de convictions, au caractère affirmé et aux idées bien ancrées.

Un grave accident du travail lui imposera une nouvelle épreuve.

A son retour de l’armée, au milieu de l’année 1957, il prendra un emploi en verrerie et un grave accident de travail l’immobilisera pendant de nombreux mois. Il sera ensuite employé au G.O.D de Foucarmont (l’ancien collège), au début des années 70, comme Secrétaire-Intendant. La fermeture de l’établissement le conduira au Collège de Neufchâtel jusqu’à la retraite en 1994.

Grand bricoleur, « touche à tout », il se passionnera pour la radio amateur. Il aimait les vacances en camping, la pêche mais surtout les occasions de savourer les joies de la vie familiale.

Esprit curieux, il aimait les voyages mais ce matin du 6 mars, il s’éteindra sans avoir pu réaliser votre rêve ultime : retourner en Algérie s’imprégner des lieux où il avait si intensément et dangereusement vécu de nombreux mois.

Un hommage unanime rendu à l‘homme mais aussi à son épouse.

Cette fois, il aura livré un combat inégal contre la maladie, pendant 4 années, « …aidé de façon admirable par votre chère épouse si dévouée » soulignera le Maire, Dominique Vallée, dans l’hommage qu’il lui rendra.

« Car en effet, Mme Devilly, nous savons tous de quel immense courage vous avez su faire preuve en accompagnant, entourée de vos enfants, jusqu’au dernier moment votre mari. » ajoutera-t-il.

Anicet Gaudry, son successeur à la Présidence de l’Amicale des Anciens Combattants, soulignera à son tour les qualités humaines de Serge Devilly, retraçant en détails, son parcours militaire et soulignant la grande fraternité dont il a fait preuve durant ces quarante années d’action.

Le Maire terminera ainsi son hommage : « Votre époux, votre père, votre grand-père aura marqué de son empreinte la vie de Foucarmont et je l’en remercie… Au revoir Serge, ni personne ni Foucarmont ne vous oubliera. »

Les nombreux camarades, porte-drapeaux des communes environnantes présents ont accompagné le cercueil du défunt, recouvert du drapeau national, pour une présentation au Monument aux Morts avant de se diriger vers le cimetière communal où Serge Devilly a été inhumé.

Louise Claeysen, Artiste Peintre de renommée, née à Foucarmont

El Mansour à Port Vendre -Huile sur Toile- 54x74cm

Louise Claeysen, Artiste Peintre, est née à Foucarmont au début du XXème siècle, le 17 juin 1903 exactement.

La petite Louise était la fille de Louis Claysen, Agent voyer (anciennement Agent chargé de la gestion et de l’entretien des chemins vicinaux), originaire de Dunkerque (1875) et de Camille Ruhaut, Couturière, née à Foucarmont (1873). Les parents de Camille Ruhaut, Sophronime Ruhaut, Menuisier et Pauline Monchaud, étaient eux-mêmes originaires de Foucarmont.

Titulaire d’un Doctorat en pharmacie, elle deviendra pharmacienne en hôpital. Elle se mariera le 16 Janvier 1936 avec Marcel Caron, en la mairie du XIIème arrondissement à Paris, union qui sera dissoute en 1960.

Sa vie durant, elle vivra une véritable passion pour la peinture et le dessin, avec pour preuve, l’importance de sa production. Répertoriée dans les ouvrages de référence, ses œuvres présentent une grande modernité.

Élève de l’Académie d’André L’hôte, à la fin de la deuxième guerre mondiale, elle s’inspirera du cubisme, sans trop entrer dans l’abstrait, cubisme que l’on pourrait plutôt qualifier « d’expressionniste ».

Huiles sur toile ou sur carton, gouaches sur papier, aquarelles, Louise Claeysen maîtrisait avec bonheur ces différentes techniques.

Les saltimbanques dans un train, tableau emprunt d’une certaine mélancolie – 1948

Paysage fauve (1955) -Huile sur carton- 50x63cm

Au gré de ses voyages, elle exercera son talent dans la production de paysages, natures mortes et fleurs de diverses régions de France (Provence, Bretagne… et Normandie bien sûr) ; mais aussi de l’étranger : de Grèce, d’Italie et d’Espagne.

Très jeune, elle exposait déjà en province : un extrait du Journal du Loiret d’Avril 1935 relate sa présence au salon des Artistes Orléanais ; elle a alors 32 ans.

Le Journal du Loiret – Exposition des Artistes Orléanais – 1935

Elle exposera également au Salon des Indépendants et au Salon d’automne à Paris la même année, au Salon des Femmes Peintres à Paris également en 1944 mais aussi à Wichita (Etat du Kansas) et à New York où elle a reçu un prix.

S’étant établie dans le Loiret, elle fera partie de l’Association des Artistes Orléanais et en sera la Vice-Présidente d’Honneur.

La pie -Huile sur toile- 1949

On peut admirer quelques-uns de ses tableaux au musée des beaux-arts d’Orléans.

Elle décédera le 13 décembre 1997 à Evreux.

Connue et reconnue dans le domaine de l’art, Louise Claeysen, grande artiste de ce début du XXième siècle, imprégnée du cubisme et de l’art déco figure donc parmi les personnes de renommée, d’origine foucarmontaise.

Bouquet final ce matin pour l’épisode de grand froid

La hauteur de neige attendue ne devrait pas beaucoup dépasser le cm en ce jeudi 1er mars (Photo d’archives 2013)

Avec une température toujours basse ce jeudi matin, -5,5° sur la commune, quelques flocons ont saupoudré nos terres foucarmontaises en ce début de matinée.

La température s’est bien adoucie malgré tout, puisque hier, dernier jour de Février, on pouvait enregistrer -9° ; la journée probablement la plus froide de l’hiver.

Ni bataille de boules de neige, ni glissades, ni bonhomme de neige en prévision pour nos enfants en vacances !

Dans les heures qui viennent la plus grande prudence est recommandée dans les rues et sur les trottoirs de la commune : la rencontre humidité – sol gelé devrait en effet favoriser des dérapages intempestifs.

Les flocons devraient voltiger une bonne partie de la matinée pour être remplacés par la pluie dans le milieu de l’après-midi. Le redoux s’installera ensuite progressivement pour nous conduire… vers le printemps.

Bientôt une nouvelle étape pour la boucherie de la rue des Halles.

Le rideau baissé depuis plusieurs mois devrait être bientôt relevé.

Depuis 9 mois déjà, le rideau de la boucherie de la rue des Halles reste baissé.

Le commerce a en effet fermé ses portes avant les vacances d’été passées, pour des raisons personnelles.

Depuis, la population est inquiète face à cette fermeture, cruellement ressentie.

La boucherie de la rue des Halles a réussi à survivre.

Il faut dire qu’après avoir connu 2 boucheries et 2 charcuteries en centre bourg, dans les années 60-70, le sentiment de disparition complète des petits commerces de proximité est ainsi accentué, surtout chez les plus anciens.

La boucherie Beuvin, rue Douce (fléchée), avec son fourgon « TUB » Type H Citroën pour les tournées.

En effet, nombre de foucarmontais ont connu, dans leur jeunesse, la boucherie Beuvin, située rue Douce (aujourd’hui Optique de Foucarmont), avec en face la charcuterie Tamion (aujourd’hui habitation privée). De plus, Route Nationale (Nationale 28 à l’époque aujourd’hui rebaptisée Départementale 928) se trouvait la charcuterie Fournier (aujourd’hui cabinet de Kinésithérapeute).

La charcuterie Tamion (fléchée) tournée sur la Rue Douce et sur la place des Cateliers.

La boucherie Darry des années 60 (puis successivement Gilles, Duhoux, Pelfrêne) avait donc réussi à survivre aux difficultés du petit commerce ; difficultés qui ne sont pas propres à Foucarmont mais ressenties dans tous les villages et centres bourgs de France. Et ceci probablement en raison de son emplacement favorable dans la rue des Halles : rue passagère et synergie créée par la présence des commerces voisins.

La boucherie de la rue des Halles : une tradition de qualité et de dynamisme (Photo Fête 2016)

Les raisons d’espérer et d’être optimiste.

Cette boucherie est-elle définitivement condamnée ?

Nous avons des raisons aujourd’hui de croire en sa réouverture dans les semaines qui viennent. En effet, que ce soit au niveau de la Municipalité qu’à celui de la Chambre des Métiers, tout est mis en œuvre pour aboutir à une reprise de ce fonds de commerce.

Un élément supplémentaire qui nous conforte dans notre optimisme est la création d’une société d’exploitation de ce fonds, tout récemment ; l’avis de création ayant été publié dans la dernière édition de notre hebdomadaire local « Le Réveil ».

Encore un peu de patience, rien n’est simple.

Il faudra probablement encore un peu de patience aux foucarmontais et autres clients extérieurs, surtout si quelques travaux sont nécessaires pour la remise en service de la boutique. Mais nous pouvons déjà nous féliciter de ces bonnes nouvelles et par anticipation, souhaiter à cette boucherie et à leurs repreneurs de belles et longues années d’activité.

De la neige attendue ce vendredi en matinée

LA SITUATION EN FIN DE MATINÉE

La neige continue de tomber à 12h00, mais de façon moins intense. La température étant positive (2°), la situation devrait s’améliorer lentement, comme prévu.

La traversée de la commune par la D928 ne pose pas de problème.

La rue des Halles est très glissante et demande la plus grande vigilance, autant en descente qu’en montée.

Les services communaux sont au travail et s’activent au déneigement des rues et au salage.

Les services communaux s’activent au déneigement et au salage

Vigilance ORANGE neige-verglas

Météo France a placé le département de la Seine-Maritime en vigilance ORANGE Neige & Verglas.
Fabienne BUCCIO, préfète de la région Normandie, préfète de la Seine-Maritime, appelle chacun à la plus grande prudence, surtout les usagers de la route qui n’ont pas d’autre choix que de se déplacer.

Météo France prévoit des chutes de neige à partir de 4h00 du matin et toute la matinée.
Un cumul de 5 à 7cm de neige pourrait être enregistré sur le pays de Bray. Sur le littoral et le reste du territoire seino-marin, les cumuls attendus seraient de l’ordre de 1 à 5cm.

Photo d’archives

Conseils de comportement :

Photo d’archives

* Si vous devez rouler, renseignez-vous sur les conditions de circulation sur le site de Bison Futé, en suivant ce lien http://www.bison-fute.gouv.fr/france,10526.html
* Préparez votre déplacement et votre itinéraire.
* Respectez les restrictions de circulation et déviations mises en place.
* Facilitez le passage des engins de dégagement des routes, en particulier en stationnant votre véhicule en dehors des voies de circulation.
* Protégez-vous des chutes et protégez les autres en dégageant la neige et en salant les trottoirs devant votre domicile, sans obstruer les avaloirs d’écoulement des eaux pluviales.

Cérémonie traditionnelle des vœux du Maire dans l’optimisme

C’est Sylvie Pinoli, 2ème Adjointe, qui ouvrait la cérémonie des vœux en souhaitant à tous une excellente année 2018, malgré les difficultés qui ne manqueront pas d’émailler ce nouvel an.

Après l’avoir remerciée, ce fut le Maire qui prit à son tour la parole.

« J’ai le plaisir sincère de vous souhaiter une belle année… Pensons à celles et à ceux qui sont aujourd’hui dans la difficulté. Formulons le vœu que 2018 leur soit plus favorable ».

« C’est aussi l’occasion de vous remercier, vous tous ici présents, que vous soyez engagés pour la commune comme Mmes et MM. les Présidents des Associations, les Elus, les Agents de la commune ou tout simplement parce que, comme nous, vous aimez Foucarmont et y êtes très attachés ».

« Vous le savez, la baisse de la population notée par notre équipe comme un sujet d’inquiétude, continue d’être notre préoccupation ».

En effet les chiffres de l’INSEE viennent de tomber et sont sans appel : 882 est le chiffre officiel de la population au 1er janvier pour cette année.

La courbe descendante ne s’inverse donc pas. POURQUOI ?

En raison du solde naturel négatif entre les décès et les naissances 13 décès de foucarmontais en 2017 pour 6 naissances. Le ratio entre décès et naissances reste le même depuis 4 ans : 2 décès pour 1 naissance environ.

2ème raison : un nombre impressionnant de logements vacants sur la commune. Des logements qui ne sont pas loués pour diverses raisons (un niveau de confort peu satisfaisant, performance énergétique insuffisante, mévente …).

Mais il y a des raisons d’espérer pour enrayer ce phénomène :

  • Par le biais de la Communauté de Communes et dans le cadre du PLUi, un dialogue devrait être engagé avec les bailleurs sociaux sur la question des logements vacants.
  • La résidence de l’Yères (ex gendarmerie) devrait apporter de nouveaux habitants.
  • La volonté affichée par la municipalité de proposer des terrains à bâtir en réalisant un lotissement au Fromentel. Une réflexion est menée sur sa faisabilité.

    La résidence de l’Yères dont les travaux viennent de se terminer

« Cette baisse continue de la population a une conséquence directe sur nos finances : baisse des dotations qui se cumule avec celles liées au remboursement de la dette nationale et baisse des ressources fiscales (taxe d’habitation) »

« Malgré cela nous n’avons pas modifié les taux d’imposition et nous disposons d’un fonds de trésorerie très sain grâce aux économies réalisées et à la vente de gendarmerie ».

La commune a ainsi pu poursuivre ses investissements en 2017 :

Pour les bâtiments : Les 3 portes doubles de la Salle René Beuvin ont été changées (d’entrée et de secours)

L’école élémentaire est en phase finale de mise aux normes PMR, il reste le sanitaire adapté à réaliser (près de 23 000€) ; travaux qui ont pris du retard en raison des autorisations administratives nécessaires.

Pour la voirie : Réalisation d’une première tranche de rénovation des trottoirs Rue Douce, des Halles, de Neufchâtel avec mise aux normes des passages piétons ; 1ère tranche car il faudra les poursuivre en 2018.

Pose de potelets pour remédier aux problèmes de stationnement

Il a été remédié aux stationnements gênants au niveau du carrefour de la rue douce et la D928 par la pose de potelets.

L’éclairage public a été mis aux normes, les candélabres ont été changés au Lotissement Beaupré. L’extinction de l’éclairage le soir à 23h permet de faire une économie substantielle et de participer à la protection de notre planète.

La SIL (Signalisation d’Intérêt local) a été mise en place en cette fin d’année (19 100 HT € près de 22.000 € TTC)

A noter que les travaux prévus le long de la rue du stade et face à la station (Trottoirs et parking) sont en attente le temps que les travaux de passage de la fibre optique ne sont pas terminés.

Pour l’église : L’orgue a été rénové.

Pour la jeunesse : Les cabines de touches ont été changées au stade, avec l’aide de la FFA.

Une table de ping-pong en béton est venue enrichir la zone de loisirs-aire de jeux ainsi que des poteaux qui permettront de jouer au volley ou au badminton dès ce printemps.

L’accueil de loisirs a été remis sur rails au printemps, à la grande satisfaction des familles par l’embauche de Brigitte Vanhooland. Celle-ci prendra d’ailleurs en charge le périscolaire, en raison de l’impossibilité de renouveler un contrat C.A.E.

Pour la protection et l’aide aux personnes :

Les ruissellements constatés sur la D26 en cas de fortes pluies font actuellement l’objet d’un travail en concertation avec le Bassin Versant de l’Yères, la Direction des Routes et les Exploitants agricoles.

La question de la sécurité Rue du Caule sera mise à l’étude.

La commune a acquis 15 lits de camp, des couvertures et un groupe électrogène afin de pouvoir accueillir des personnes dans l’urgence.

Le CCAS a accepté le stationnement du camion itinérant de la Banque Alimentaire sur Foucarmont.

Pour le commerce et l’artisanat et les entreprises: La fermeture subite de la boucherie a été durement ressentie. Cependant, il semble rester un espoir de réouverture. Le Maire y travaille avec la chambre des Métiers.

La bienvenue a été souhaitée à M. Henri de Beaupuis, présent à la cérémonie, et qui a repris l’entreprise William Vigneau.

Au niveau intercommunal : La déchetterie intercommunale a ouvert à la grande satisfaction de tous ; le dossier concernant la Maison de Santé est entre les mains du cabinet d’architecture, des esquisses sont réalisées restent les autorisations administratives à obtenir. Le foncier (bâtiment et terrain) a été rétrocédé à la Com-Com.

Au niveau des événements : Le fait le plus marquant et le plus émouvant de l’année a été l’hommage rendu à Jean Moreau, ancien Maire, suite à son décès.

 Les projets pour 2018 :

La mise en accessibilité des Salles Lucien Boudin et René Beuvin

La poursuite des travaux de voirie (caniveaux, passages piétons en centre bourg)

La mise en sécurité de la Rue du Caule

L’acquisition d’une balayeuse tractée

L’effacement des lignes EDF et Télécom sur la sortie de Blangy, de la rue Desjonquères à celle de l’Abbaye (Opération d’un coût total TTC de 255.360,00 € mais seuls 88.887,00 € resteront à la charge de la commune)

Des travaux rue du Stade seront à prévoir afin de limiter les effets des ruissellements : curage de fossés et busages principalement. Le Département et le Bassin Versant devraient accompagner la commune.

L’étude du lotissement du Fromentel. Si l’opération s’avère réalisable, elle nécessitera d’importantes avances de trésorerie : acquisition des terrains, réalisation de la voirie, des aménagements et des réseaux avec le souci d’une réalisation très qualitative.

La rénovation complète du logement vacant de l’école maternelle avant sa mise en location (intérieur et façade).

A l’église, la partie électrique de l’orgue sera mise aux normes, le moteur de la plus grosse cloche sera changé et la mécanique du glas sera réparée.

« Il faut faire prospérer Foucarmont et en faire une commune attrayante où il fait bon vivre », proclamera le Maire en ajoutant « Dans cette dynamique globale, nos commerces auront tout à y gagner. Foucarmont bénéficie d’une activité économique remarquable au regard de sa population : la diversité du commerce et des services disponibles, le dynamisme des artisans et des entreprises présentes sur son territoire en sont les témoins. Nous devons en avoir conscience. Faisons vivre nos commerces. Il sera trop tard pour pleurer s’ils venaient à disparaître ! »    

Enfin, il remercia une nouvelle fois les Membres du Conseil Municipal pour leur collaboration, ses Adjoints également ainsi que les Agents communaux, Techniques et Administratifs, « qui œuvrent chaque jour au bien être de tous ».

Les anciens locaux de Cré’Actif bientôt réhabilités en maison pluridisciplinaire de santé par la Communauté de Communes

Il passa ensuite la parole à Christian Roussel, Président de la Communauté de Communes Aumale-Blangy qui se félicita de l’ouverture de la déchetterie intercommunale à Foucarmont, précisa que le dossier de demande de permis de construire la Maison de Santé allait être déposé à la mi-janvier. Ces deux installations représenteront un investissement de plus de 2 millions d’Euros, qui certes bénéficiera à la population foucarmontaise mais aussi à la population de toute la vallée de l’Yères, « la Communauté de Communes travaillant au quotidien pour l’intérêt général ».

Pour terminer, suivant la tradition, chacun put lever le verre de l’amitié et trinquer à la nouvelle année.

Fêtes : les décors de rues toujours enrichis

De nouveaux décors pour les rue Levavasseur, du Caule et Dénoyelle pour cette fin d’année

Cette année, ce sont les rues Denoyelle et Levavasseur qui ont été dotées de nouveaux décors. A cela, un complément  a été mis en place dans le centre du bourg qui présente dorénavant un décor de très belle qualité dans les rues commerçantes. Actuellement, près de soixante décors, sur candélabres ou en applique, tous en technologie « Led », embellissent les artères principales de la commune et l’îlot administratif.

Aux décors sur candélabres ou sur murs, s’ajoutent des dizaines de mètres de guirlandes…

C’était un des engagements de l’équipe municipale.

Le saviez-vous ?  Il existe un marché d’occasion dans le secteur des illuminations de rues. En effet, certaines communes préfèrent louer plutôt qu’acheter. De plus les fabricants, en guise de publicité, équipent des villes prestigieuses chaque année ou accompagnent des événements d’ampleur.

La rue douce « rhabillée » pour les fêtes 2016-2017

Ainsi, les équipement après avoir servi une saison ou deux, sont vérifiés, reconditionnés par le fabricant et revendus jusqu’à trois fois moins chers qu’au prix du neuf. A Foucarmont, tous les décors achetés depuis 2014, sont des décors reconditionnés.

Seul impératif pour pouvoir en bénéficier : être très réactif et passer commande le plus vite possible dès parution de l’offre car les quantités sont très limitées.